Tendances en rémunération du TSX60 | Mercer Canada

La rémunération globale directe médiane des chefs de la direction des principales sociétés de l’indice TSX n’a pas bougé : Mercer

La rémunération globale directe médiane des chefs de la direction des principales sociétés de l’indice TSX n’a pas bougé

  • Le 30 juillet 2019
  • Canada, Montréal
  • Sur 12 mois, la rémunération globale des chefs de la direction de toutes les sociétés de l’indice TSX 60 n’a pas bougé, mais a varié considérablement selon les secteurs.
  • La rémunération globale des chefs de la direction qui sont demeurés en poste a augmenté en moyenne de 6 %.
  • La rémunération des dirigeants englobe de plus en plus des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

La plus récente analyse de Mercer sur la rémunération des chefs de la direction a permis d’observer que la rémunération médiane déclarée pour les chefs de la direction des principales entreprises canadiennes est demeurée stable entre 2017 et 2018. Cette analyse se fonde sur les données des 60 principales entreprises de l’indice TSX (TSX 60) en 2018.

Alors que la rémunération globale déclarée pour les chefs de la direction de toutes les sociétés du TSX 60 n’a pas bougé entre 2017 et 2018, la rémunération globale directe des chefs de la direction qui sont demeurés en poste a augmenté en moyenne de 6 %. La rémunération incitative à long terme a augmenté de 5 % et les salaires de base, de 2 %. La rémunération incitative à court terme est demeurée la même.

Il y a toutefois un écart important d’un secteur à l’autre. La rémunération médiane des chefs de la direction a augmenté de 7 % dans le secteur de l’énergie et de 8 % dans celui des matières, mais a connu une baisse de 5 % dans le secteur des services financiers.

Les organisations adoptent une perspective globale du rendement – Notre analyse a permis de constater que les organisations utilisent de plus en plus une approche globale du rendement pour déterminer la rémunération incitative de leurs dirigeants. La moitié des sociétés du TSX 60 utilisent au moins trois mesures pour déterminer le montant des primes versées au titre de leurs régimes de rémunération incitative à court terme, alors qu’un tiers de ces sociétés ont apporté des changements récemment à leur régime afin de mieux évaluer le rendement dans le contexte actuel des affaires.

Même si les mesures liées à la rentabilité et aux résultats se situent toujours en tête de liste – les mesures liées aux résultats comptent pour un peu plus de 50 % de la prime totale – les sociétés font de plus en plus de place aux facteurs ESG dans leurs régimes de rémunération des dirigeants, étant donné que les actionnaires et d’autres parties prenantes se montrent plus insistantes à cet égard. Mercer a mené un sondage ponctuel en mai 2019, lequel a révélé qu’un tiers des sociétés nord-américaines interrogées utilisaient les facteurs ESG et que deux fois plus d’organisations canadiennes que d’organisations américaines sont susceptibles de les utiliser.

De plus en plus de régimes de rémunération incitative à long terme incluent des unités d’action liées au rendement – Notre analyse a permis de constater que la plupart des sociétés du TSX 60 utilisaient toujours une combinaison de deux éléments, soit généralement les options d’achat d’actions et les unités d’action liées au rendement, mais ces dernières occupent une place de plus en plus importante.

« Peu importe le secteur dans lequel une société exerce ses activités, il est crucial d’établir des critères adéquats de rémunération des dirigeants pour que ceux-ci puissent donner le meilleur d’eux-mêmes », indique Luc Lapalme, conseiller principal chez Mercer.

Luc Lapalme est à votre disposition si vous souhaitez discuter de ces constatations et de sujets connexes pour un article ou obtenir plus de contexte. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site https://www.mercer.ca/fr/notre-philosophie/carriere/remuneration-des-cadres-tsx60.html.

À PROPOS DE MERCER
Mercer offre des services-conseils et des solutions axées sur la technologie qui aident les organisations à répondre aux besoins changeants de leur main-d’œuvre dans les domaines Santé, Avoirs et Carrière. La Société compte plus de 23 000 employés répartis dans 44 pays et elle exerce ses activités dans plus de 130 pays. Elle est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies (symbole MMC à la Bourse de New York), la plus importante société de services professionnels d’envergure mondiale dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Forte d’un effectif mondial de 75 000 employés et d’un chiffre d’affaires annualisé de près de 17 milliards de dollars ainsi que de ses sociétés-conseils de premier ordre, soit Marsh, Guy Carpenter et Oliver Wyman, Marsh & McLennan aide ses clients à naviguer dans un environnement de plus en plus dynamique et complexe. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca. Suivez Mercer sur Twitter @MercerCanada.

COORDONNÉES