Mercer Canada | Enquête 2017 sur la transformation des RH

Salle de nouvelles

Seulement une organisation sur trois mise sur les éléments clés des modèles de services RH hautement performants

  • Le 14 juin 2017
  • Canada, Montreal

En cette ère numérique, les fonctions RH doivent miser sur la bonne combinaison de technologies pour arrimer leurs objectifs aux besoins d’affaires.

Selon l’enquête 2017 de Mercer sur la transformation des RH, Les RH doivent changer : voici comment, seulement un peu plus du tiers (35 %) des organisations à l’échelle mondiale intègrent à leur modèle de prestation de services RH les trois leviers suivants : les centres d’expertise (CE), les partenaires en RH (PRH) et les services partagés de RH (SPRH). Le succès des fonctions RH hautement performantes est d’ailleurs en partie attribuable à l’utilisation efficace de ces trois leviers. Par ailleurs, l’enquête révèle que peu de fonctions RH (17 %) prévoient changer leur modèle actuel.

Dans un marché du travail en évolution rapide, la transformation lente de la fonction RH ne cadre pas avec les plans des hauts dirigeants qui prévoient la mise en œuvre d’un plus grand nombre de changements et de solutions de soutien. Selon l’Enquête mondiale 2017 de Mercer sur les tendances en matière de talents, la majorité des dirigeants (93 %) envisagent de modifier leur structure organisationnelle au cours des deux prochaines années, et 41 % prévoient transformer les fonctions de soutien en services partagés.

« Les organisations apportent des changements en vue d’améliorer leur efficacité et leur agilité, ce qui requiert l’utilisation de différentes technologies, déclare Ilana Hechter, membre du partenariat de Mercer Canada et responsable de la stratégie et de la transformation en talents. Les organisations qui ont développé la prestation de services partagés et le développement de partenariats d’affaires sont celles qui ont le mieux réussi à aligner leurs objectifs RH avec les besoins d’affaires. »

L’enquête de Mercer sur la transformation des RH démontre que les organisations dont les fonctions RH perfectionnent sans cesse leur modèle de prestation de services, développent les compétences des membres de leur équipe RH et investissent dans des solutions technologiques, obtiennent de biens meilleurs résultats. (Voir la figure 1)

FIGURE 1 : Pratiques commerciales des fonctions RH hautement performantes

Source : Enquête 2017 de Mercer sur la transformation des RH – Les RH doivent changer : voici comment

AMÉLIORER SON MODÈLE ET DÉVELOPPER SES CAPACITÉS

L’étude de Mercer révèle que plus des deux tiers (68 %) des fonctions RH hautement performantes ont redéfini leur structure de RH au cours des cinq dernières années. Par conséquent, plusieurs adoptent une structure dans le cadre de laquelle l’administration des RH et la prise de décisions sont centralisées, et où les politiques et les pratiques sont uniformes d’un établissement à un autre.

À mesure que les modèles de prestation de services évoluent, les organisations qui comptent des fonctions RH hautement performantes harmonisent les pratiques des CE et des RH avec la stratégie opérationnelle générale. Pour ce faire, elles confient les opérations aux équipes de services partagés et multiplient les occasions de perfectionnement professionnel/de rotation offertes à leurs équipes RH. Lorsque les professionnels des RH harmonisent leurs activités aux principales initiatives de rendement de l’entreprise, ils sont bien placés pour ajouter de la valeur à l’organisation. Selon l’étude de Mercer, plus des deux tiers (69 %) des chefs ou dirigeants des RH rencontrent, au moins deux fois par mois, le chef de la direction ou le chef de l’exploitation de leur organisation afin de discuter de la stratégie d’entreprise et de RH, et de veiller à l’harmonisation des initiatives stratégiques.

« Ces rencontres permettent de renforcer les partenariats entre les dirigeants et aident à assurer que les initiatives de la fonction RH s’arriment étroitement à la stratégie d’affaires, affirme Gordon Frost, membre du partenariat et responsable du domaine Carrière chez Mercer Canada. Lorsque les programmes RH soutiennent la stratégie d’affaires d’une organisation, ses dirigeants en reconnaissent la valeur et l’importance, ce qui est assez remarquable si l’on tient compte du fait que moins de la moitié des chefs de direction reconnaissent la pleine valeur des capacités et des compétences des RH. »

INVESTIR DANS LES TECHNOLOGIES

Il est essentiel d’investir dans les technologies facilitant la gestion du capital humain et l’analyse de la main-d’œuvre dans le but de favoriser la prise de décisions stratégiques et l’offre d’une expérience RH de type consommateur tant aux gestionnaires qu’aux employés. De tels investissements doivent figurer parmi les grandes priorités des RH, surtout lorsque l’on tient compte du fait que seulement un tiers (35 %) des dirigeants estiment que les RH offrent une expérience numérique aux employés. L’étude de Mercer révèle que les organisations ayant une fonction RH hautement performante ont pris le virage technologique et ont obtenu d’excellents résultats analytiques. Ils ont notamment amélioré leurs résultats d’affaires dans les sphères suivantes : offre de services d’une valeur exceptionnelle aux clients (94 %), prise de mesures proactives pour gérer des changements perturbateurs (83 %) et stimulation de l’innovation (89 %). En outre, ces organisations sont perçues comme étant des milieux de travail formidables (86 %) et elles attirent les talents qui leur permettent d’exceller (91 %).

Même si les organisations hautement performantes utilisent beaucoup plus les technologies que les organisations moyennement ou faiblement performantes, elles ne le font pas assez. Bien que 69 % des organisations offrent des systèmes « libre-service » aux employés, seulement 36 % offrent de telles solutions aux gestionnaires, et seulement 27 % utilisent des applications mobiles dans le domaine des talents.

« Il est clair que les RH peuvent encore largement accroître leur présence numérique, déclare Mme Hechter. À mesure que les fonctions RH adopteront de nouvelles technologies et développeront leurs compétences en analyses de données, elles seront plus aptes à prendre des décisions stratégiques, à nouer des partenariats plus solides avec les dirigeants de leur organisation et avec d’autres services, et à offrir aux employés et aux gestionnaires une expérience numérique de type consommateur. » 

Pour obtenir de plus amples renseignements, télécharger le résumé de l’enquête et réécouter la webdiffusion de Mercer, visitez la page suivante :  https://www.mercer.ca/fr/notre-philosophie/carriere/les-rh-doivent-changer-voici-comment.html.

À PROPOS DE MERCER
Mercer est un chef de file mondial en matière de consultation dans les domaines suivants : santé, avoirs et carrière. Mercer aide ses clients dans le monde entier à améliorer la santé, les avoirs et le rendement de leur actif le plus précieux : leurs gens. La Société compte 20 000 employés répartis dans plus de 43 pays et elle exerce ses activités dans plus de 140 pays. Mercer est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies (symbole MMC à la Bourse de New York), un regroupement mondial de sociétés de services professionnels qui offre des conseils et des solutions dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Forte d’un effectif mondial de quelque 60 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de plus de 13 milliards de dollars, Marsh & McLennan Companies est également la société mère de Marsh, un chef de file mondial en courtage d’assurance et gestion de risque, de Guy Carpenter, un chef de file mondial spécialisé en services intermédiaires en matière de risque et de réassurance, et d’Oliver Wyman, un chef de file mondial spécialisé en consultation en gestion. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca. Suivez Mercer sur Twitter à l’adresse @MercerCanada.

COORDONNÉES