Indice mondial 2016 Mercer Melbourne: Communiqué de presse | Mercer

Indice mondial 2016 Mercer Melbourne: Communiqué de presse | Mercer

L’impact du vieillissement de la population sur les régimes de retraite mondiaux

  • Le 24 octobre 2016
  • Canada, Montréal, QC
  • Le Danemark conserve la 1re position pour la cinquième année consécutive avec une cote A enviable
  • Le Canada recule d’un rang à la huitième position, mais conserve sa cote B
  • Les pays sont confrontés à une pression considérable pour composer avec l’impact du vieillissement de la population
  • Reportez-vous aux résultats globaux par valeur de l’indice publiés ci-dessous 

En raison du vieillissement marqué de la population, de la baisse du taux de natalité et du manque de systèmes de retraite robustes, de nombreux pays auront du mal à offrir des prestations de retraite adéquates à leurs citoyens âgés s’ils ne prennent pas de mesures radicales. 

L’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite, qui en est à sa huitième année, lance un avertissement pressant aux gouvernements du monde entier et les somme de prendre des mesures immédiates.

Le Canada détient une favorable 8e position, mais il reste du travail à faire pour atteindre la convoitée cote A, que seuls le Danemark et les Pays-Bas ont obtenue dans l’histoire de l’indice. 

L’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite offre la comparaison la plus exhaustive au monde des systèmes de retraite. Cette année, il couvre près de 60 % de la population mondiale, évalue 27 systèmes de retraite en fonction de plus de 40 indicateurs qui mesurent leur suffisance, leur viabilité et leur intégrité. Il comprend plusieurs pays d’Amérique, d’Europe et de la région Asie-Pacifique, et s’intéresse à la Malaisie et à l’Argentine pour la première fois cette année.

Recevant l’appui du gouvernement de Victoria et mobilisant les plus grands spécialistes australiens des services financiers et de la recherche dans ce domaine, l’indice témoigne bien de la position dominante de Victoria dans les secteurs de la retraite et des services financiers.

L’indice est un outil de recherche privilégié pour aider les gouvernements à développer des politiques qui offrent des prestations adéquates et viables à tous leurs citoyens à la retraite.

« Grâce à la solidité du secteur des services financiers et à un important bassin de talents, Victoria continue de faire figure de proue en gestion de fonds de placement, un élément central de tout système de retraite et de rentes, explique Wade Noonan, ministre d’État de l’Industrie et de l’Emploi du gouvernement de Victoria.

Grâce au Future Industries Fund, le gouvernement de Victoria travaille en étroite collaboration avec le secteur des services financiers afin de poursuivre l’expansion, les investissements et la croissance en matière d’emplois. »

L’indice mondial 2016 Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite présente un examen approfondi de l’impact du vieillissement de la population
 

Cette année, l’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite s’est intéressé à l’incidence du vieillissement rapide de la population et au niveau de préparation des systèmes de retraite des divers pays face aux importantes pressions financières que cela entraîne.

David Knox, membre principal du partenariat de Mercer et auteur du rapport, affirme que les répercussions de l’augmentation de l’espérance de vie, associée à la chute mondiale des taux de natalité, sont beaucoup plus importantes que ce qu’ont reconnu de nombreux gouvernements et de nombreuses collectivités jusqu’à maintenant.

« Le rapport de cette année comprend des prévisions sur le ratio de dépendance des personnes âgées qui devraient tirer une sonnette d’alarme dans plusieurs régions. Ce ratio couvre une fourchette impressionnante – en Afrique du Sud, il prédit qu’il y aura, d’ici 2040, un retraité par tranche de sept personnes en âge de travailler, alors qu’au Japon, ce nombre chute à un retraité pour 1,44 personne en âge de travailler. »

L’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite présente les faits et recommande des changements urgents que les gouvernements doivent apporter pour s’assurer que les systèmes de retraite actuels sont viables et capables d’offrir des prestations adéquates pour les décennies à venir.

M. Knox émet un avertissement sérieux : « Il est essentiel sur le plan politique que tous les pays, quelles que soient leur taille et leur position actuelle dans l’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite, mettent en œuvre les changements nécessaires à leurs politiques pour relever les défis que présentera le vieillissement de la population mondiale. »


Les facteurs atténuants qui déterminent le ratio de dépendance des personnes âgées de chaque pays
 

L’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite indique la position relative du ratio de dépendance des personnes âgées de chaque pays en fonction de cinq facteurs clés :

  • La participation des personnes de 55 à 64 ans au marché du travail;
  • La participation des personnes de 65 ans et plus au marché du travail;
  • L’augmentation du taux de participation au marché du travail des personnes de 55 à 64 ans entre 2000 et 2015, qui détermine si plus de personnes au pays travaillent à des âges plus avancés;
  • L’augmentation prévue de la période de retraite entre 2015 et 2035, qui s’explique par les augmentations prévues de l’espérance de vie et de l’âge normal d’admissibilité à la sécurité sociale ou aux régimes de retraite publics;
  • Le niveau des actifs des caisses de retraite, exprimé en pourcentage du PIB de chaque pays.

Selon David Knox, même si ces indicateurs ne sont pas infaillibles, ils révèlent des tendances qui ont une incidence sur la viabilité des systèmes de retraite et la confiance du public quant à la certitude de recevoir des prestations de retraite à l’avenir.

Le graphique ci-dessous illustre la position relative de chaque pays en ce qui concerne le ratio de dépendance prévu des personnes âgées et l’incidence des cinq facteurs atténuants.

« Avec sa dépendance relativement faible des personnes âgées accompagnée d’une participation élevée des citoyens plus âgés au marché du travail et d’une augmentation importante de l’âge de la retraite, l’Indonésie est un exemple intéressant », précise M. Knox. 


Le véritable impact de l’augmentation mondiale de l’espérance de vie
 

L’espérance de vie à la naissance a augmenté de 7 à 14 ans dans la plupart des pays au cours des 40 dernières années, ce qui équivaut en moyenne à une année supplémentaire tous les quatre ans – une augmentation importante qui ne peut pas être ignorée dans le cadre de la réforme des systèmes de retraite. Mais surtout, l’augmentation de l’espérance de vie d’un adulte de 65 ans au cours des 40 dernières années varie de 1,7 an en Indonésie à 8,1 ans à Singapour.

« Quelle que soit l’espérance de vie réelle au cours des 40 prochaines années, il ne fait aucun doute que les gens vivront désormais plus vieux », affirme M. Knox.

« Si l’âge de la retraite et l’âge d’admissibilité à la sécurité sociale et aux régimes de retraite privés ne changent pas, cela exercera une pression accrue sur les systèmes mondiaux de retraite, au détriment de la sécurité financière des personnes plus âgées de notre société. »

Que peut-on faire pour renforcer le système d’épargne-retraite au Canada?
 

« Bien que le système de retraite du Canada demeure l’un des plus solides au monde, une majorité de Canadiens du secteur privé n’ont toujours pas accès à des régimes de retraite offerts par leur employeur », déclare F. Hubert Tremblay, conseiller principal du domaine Retraite chez Mercer à Montréal. 

Selon le professeur Rodney Maddock de l’Australian Centre for Financial Studies, « nous vivons plus longtemps, nous passons une plus grande partie de nos vies à la retraite et nous dépensons plus pendant la retraite. Ainsi, une bonne préparation est nécessaire pour assurer une retraite épanouie et adéquatement financée ».

L’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite révèle qu’il y a place à amélioration dans les systèmes de retraite de tous les pays. Voici quelques-unes des mesures proposées pour améliorer le système du Canada : 

  • Augmenter le nombre d’employés couverts par des régimes de retraite de leur employeur grâce à la mise sur pied d’un produit intéressant pour ceux qui ne bénéficient pas déjà d’un tel régime;
  • Augmenter le niveau d’épargne des ménages à revenu moyen; et
  • Accroître le taux de participation des personnes plus âgées au marché du travail à mesure que l’espérance de vie augmente.

« Cette année, le gouvernement canadien, ainsi que tous les gouvernements provinciaux sauf celui du Québec, se sont mis d’accord pour élargir la portée du Régime de pensions du Canada, ce qui devrait se faire à compter de 2019. Cet élargissement n’a pas encore été reconnu dans l’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite et contribuera à augmenter graduellement les prestations de retraite pour ceux qui ne sont pas couverts par un régime offert par leur employeur », ajoute M. Tremblay. Le Québec devrait bientôt entreprendre des consultations sur l’avenir du Régime de rentes du Québec.

« Même si le Canada sera touché par le vieillissement de sa population, nous sommes bien placés pour relever ce défi. »

Les mesures à envisager pour contrer le vieillissement de la population pourraient comprendre la réduction des incitatifs à prendre une retraite anticipée en vertu des régimes de retraite offerts par les employeurs et l’encouragement des employeurs à augmenter la participation des travailleurs plus âgés au marché du travail. Il est intéressant de souligner que le Canada a récemment pris une direction contraire à celle de la majorité des pays développés en ramenant l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse à 65 ans, après avoir annoncé qu’il serait porté à 67 ans.


Indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite – Résultats globaux par valeur de l’indice
 

La valeur globale de l’indice pour chaque pays représente la moyenne pondérée des trois sous-indices. 

À PROPOS DE L’AUSTRALIAN CENTRE FOR FINANCIAL STUDIES
L’Australian Centre for Financial Studies (ACFS) est un centre de recherche sans but lucratif du Monash Business School. L’ACFS se spécialise dans la recherche de pointe en finance et en placements. Il vise à mettre en valeur la réputation du secteur financier australien, à faire le pont entre le milieu universitaire et l’industrie, et à positionner l’Australie comme centre international pour la pratique, la recherche et la formation en finance.

L’ACFS favorise les liens entre le milieu universitaire, les praticiens de l’industrie et le gouvernement, et tire parti de l’expertise et de l’expérience de chacun de ces groupes pour promouvoir la transmission de connaissances dans la grande communauté financière. L’ACFS jouit d’une excellente réputation en tant que spécialiste indépendant des questions qui touchent l’industrie. L’ACFS contribue au débat public sur les enjeux qui touchent le secteur financier; effectue des analyses spécialisées détaillées; présente des recherches objectives aux partenaires du secteur; organise une vaste gamme d’activités de partage de connaissances, dont des conférences, des cours, des séances d’information le midi, des séminaires en soirée et des tables rondes; et appuie trois comités de recherche qui regroupent des dirigeants de l’industrie et du milieu universitaire dans le domaine des services bancaires, de la gestion de placements et de l’assurance. L’ACFS participe également aux principales études du gouvernement, dont l’enquête sur le système financier, le livre blanc sur la fiscalité et la commission d’enquête sur la productivité.


AU SUJET DE MERCER
Mercer est un chef de file mondial en matière de consultation dans les domaines suivants : talents, santé, retraite et investissements. Mercer aide ses clients dans le monde entier à améliorer la santé, la prospérité et la carrière de leur actif le plus précieux : leurs gens. La Société compte au-delà de 20 000 employés répartis dans plus de 43 pays et elle exerce ses activités dans plus de 140 pays. Mercer est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies (symbole MMC à la Bourse de New York), un regroupement mondial de sociétés de services professionnels qui offre des conseils et des solutions dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Forte d’un effectif mondial de quelque 60 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de plus de 13 milliards de dollars. Marsh & McLennan Companies est également la société mère de Marsh, un chef de file mondial en courtage d’assurance et gestion de risque, de Guy Carpenter, un chef de file mondial spécialisé en services intermédiaires en matière de risque et de réassurance, et d’Oliver Wyman, un chef de file mondial spécialisé en consultation en gestion. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca. Suivez Mercer sur Twitter à l’adresse @MercerCanada.

COORDONNÉES