Mercer Canada | Enquête 2015 sur la qualité de vie

Mercer Canada | Enquête 2015 sur la qualité de vie

Salle de nouvelles

Enquête 2015 sur la qualité de vie – Canada

  • 4 mars 2015
  • Canada, Montréal

Enquête de Mercer : les villes canadiennes au sommet du palmarès de la qualité de vie en Amérique du Nord; Vancouver arrive première

  • Vancouver est la ville la mieux classée dans la région de l’Amérique du Nord (5e rang); viennent ensuite Toronto (15e rang), Ottawa (16e rang), Montréal (24e rang) et Calgary (33e rang)
  • Vienne figure en tête de liste du classement mondial des villes offrant la meilleure qualité de vie. Les villes européennes dominent ce classement
  • Zurich, Auckland, et Munich occupent respectivement les deuxième, troisième et quatrième rangs du classement mondial

Selon l’enquête mondiale de 2015 de Mercer sur la qualité de vie, Vienne est la ville qui offre la meilleure qualité de vie au monde. Dans l’ensemble, les villes européennes dominent le classement; les grandes villes du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande se classent aussi dans les premiers rangs. Les villes de Zurich, d’Auckland et de Munich occupent respectivement les deuxième, troisième et quatrième positions. En tête de classement dans la région de l’Amérique du Nord, Vancouver occupe le 5e rang à l’échelle mondiale et est la seule ville nord-américaine à se classer parmi les dix premières villes du monde. Toronto (15e rang), Ottawa (16e rang) et San Francisco (la ville américaine la mieux classée au 27e rang) suivent Vancouver au palmarès des villes nord-américaines offrant la meilleure qualité de vie. Singapour (26e rang) vient en tête du classement des villes en Asie, alors que la ville du Dubaï (74e rang) vient au premier rang des villes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. La ville de Montevideo en Uruguay (78e rang) vient au premier rang des villes pour la région de l’Amérique du Sud.

Chaque année, Mercer mène cette enquête afin d’aider les multinationales et d’autres entreprises à établir une rémunération équitable pour les employés qu’elles affectent à l’étranger. Les indemnités consenties aux employés comprennent une allocation de qualité de vie et une prime de mobilité*. Les rapports de l’enquête de Mercer sur la qualité de vie contiennent des renseignements précieux sur plus de 440 villes à travers le monde et des recommandations sur les indemnités de difficulté d’existence qui devraient être consenties aux expatriés; 230 de ces villes sont incluses dans le classement.

Selon Slagin Parakatil, conseiller principal chez Mercer : « Une affectation à court ou à long terme dans un nouveau pays peut s’avérer une expérience à la fois passionnante et remplie de défis pour les employés et leurs familles. Il peut être difficile pour eux de s’accoutumer aux différences culturelles, sociétales et climatiques et de faire face à des obstacles tels l’instabilité politique, les taux de criminalité élevés et la piètre qualité des infrastructures. Les employeurs doivent déterminer si une réaffectation aura pour effet de diminuer la qualité de vie de leurs employés et de leurs familles, et leur offrir une rémunération juste en guise de compensation. »

M. Parakatil ajoute : « Comme nous l’avons fait dans le cadre de l’enquête de l’année dernière, nous continuons de cibler les villes émergentes qui font de plus en plus concurrence aux grands centres financiers et commerciaux traditionnels. Ces villes que l’on qualifie de « villes émergentes de deuxième rang » effectuent des investissements (principalement dans leurs infrastructures) visant à améliorer la qualité de vie qu’elles offrent, et ce, afin d’attirer un plus grand nombre de sociétés étrangères. » 

AMÉRIQUE
En Amérique du Nord, le Canada et les États-Unis continuent d’offrir un niveau de qualité de vie élevé. Le Canada se maintient en tête du classement sur le continent. La ville de Vancouver (5e rang) se classe au premier rang des villes de la région. Elle est suivie de Toronto (15e rang), Ottawa (16e rang), Montréal (24e rang) et Calgary (33e rang).

« Le Canada continue d’offrir un niveau de qualité de vie élevé à ses résidents et aux employés qui y sont expatriés, déclare Frédéric Bessette, conseiller principal au sein du domaine Talents. Les grandes villes canadiennes figurent généralement en tête du classement en raison du contexte politique et social favorable du pays et de ce qu’il offre sur le plan des soins médicaux et de santé. Notre qualité de vie au Canada joue un rôle déterminant. En effet, un nombre grandissant de multinationales viennent s’établir au Canada, ce qui se traduit par d’importantes occasions. »

Aux États-Unis, San Francisco (27e rang), Boston (34e rang) et Honolulu (36e rang) sont les villes qui offrent la meilleure qualité de vie. Au Mexique,  la ville la mieux cotée est Monterrey (109e rang), tandis que Mexico occupe le 126e rang. La Havane (193e rang) et Port-au-Prince (228e rang) se retrouvent en queue de peloton dans la région de l’Amérique du Nord.

Montevideo (78e rang), Buenos Aires (91e rang) et Santiago (93e rang) sont les villes les mieux classées en Amérique du Sud, tandis que La Paz (156e rang) et Caracas (179e rang) est au bas du classement dans cette région. Au Brésil, Mercer a classé Manaus (127e rang) dans la catégorie des « villes émergentes ». Centre industriel en pleine croissance, cette ville a une « zone franche ». Son offre intéressante de biens de consommation et son infrastructure passablement développée compensent en partie son emplacement éloigné et l’absence de choix d’écoles internationales pour les expatriés. 

EUROPE
Malgré les préoccupations relatives à la croissance économique des villes de l’Europe de l’Ouest, celles-ci continuent d’offrir un environnement stable aux employés et aux employeurs. La ville de Vienne se classe au premier rang et est suivie de Zurich (2e rang), Munich (4e rang), Düsseldorf (6e rang) et Francfort (7e rang). Genève et Copenhague se classent respectivement aux 8e et 9e rangs. Par conséquent, sept villes de l’Europe de l’Ouest se classent parmi les dix meilleures au monde. En Europe de l’Ouest, ce sont Belfast (63e rang) et Athènes (85e rang) qui obtiennent les pires résultats. En Europe centrale et en Europe de l’Est, les écarts entre les villes sont plus marqués au chapitre de la qualité de vie. Prague (68e rang), Budapest et Ljubljana (ces deux villes se partagent le 75e rang) sont les villes les mieux cotées. En Pologne, la ville émergente de Wroclaw (100e rang) offre une vie culturelle et sociale florissante et une bonne disponibilité des biens de consommation. Au bas du classement pour cette région, on retrouve Kiev (176e rang), Tirana (180e rang) et Minsk (189e rang). Kiev a beaucoup chuté dans le classement en raison de l’instabilité politique et de la violence qui fait rage en Ukraine.

ASIE-PACIFIQUE
L’Asie est la région qui présente les écarts les plus importants au chapitre de la qualité de vie. Classée au 25e rang, Singapour est la ville en Asie qui offre la meilleure qualité de vie. À l’autre extrémité, Dushanbe, au Tajiskistan, a obtenu la pire cote de la région (214e rang). Tokyo (44e rang) se situe en tête de classement dans la région de l’Asie de l’Est. Parmi les autres villes clés de cette région, notons Hong Kong (70e rang), Séoul (72e rang), Taipei (83e rang), Shanghai (101e rang) et Beijing (118e rang). Dans cette région, les villes émergentes qui se démarquent sont les suivantes : Cheonan (98e rang), en Corée du Sud, et Taichung (99e rang) à Taïwan. Les villes chinoises Xi’an et Chongqing (à égalité au 142e rang) sont aussi des destinations d’affaires émergentes. Dans ces villes, les principaux obstacles à l’amélioration de la cote de qualité de vie sont les problèmes d’approvisionnement en eau potable et de pollution atmosphérique. Ils sont toutefois compensés par l’effet positif qu’ont sur la cote les progrès accomplis dans les secteurs des télécommunications et des biens de consommation.

Kuala Lumpur (84e rang) est la deuxième ville la mieux cotée en Asie du Sud-Est, après Singapour. Parmi les autres grandes villes de cette région, notons Bangkok (117e rang), Manille (136e rang) et Jakarta (140e rang). En Asie du Sud, Colombo (132) est la ville la mieux cotée, suivie des villes émergentes de l’Inde, Hyderabad (138e rang) et Pune (145e rang). Ces deux villes offrent une meilleure qualité de vie que les centres commerciaux traditionnels du pays, soit Mumbai (152e rang) et New Delhi (154e rang). L’importante croissance démographique à Mumbai et au New Delhi au cours des dernières décennies a aggravé les problèmes existants, dont l’accès à l’eau potable, la pollution atmosphérique et l’encombrement des voies de circulation.

Dans la région du Pacifique, les villes de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie figurent parmi les villes les mieux classées à l’échelle mondiale : Auckland (3e rang), Sydney (10e rang), Wellington (12e rang) et Melbourne (16e rang)

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE
Dubaï (74e rang), aux Émirats arabes unis, est la ville la mieux classée dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. Elle est suivie d’Abu Dhabi (77e rang), qui se trouve également aux Émirats arabes unis, et de Port Louis (82e rang), à Maurice. En Afrique du Sud, la ville émergente de Durban (85e rang) est mieux classée que les centres commerciaux traditionnels du pays, soit Cape Town (91e rang) et Johannesburg (94e rang). Cette cote supérieure accordée à Durban est principalement attribuable à ses logements de qualité supérieure, à son offre abondante de divertissements et la bonne disponibilité des biens de consommation. Toutefois, cette ville ne parvient pas à se hisser parmi les 50 premières villes du classement en raison de son fort taux de criminalité.

Au 230e rang, la ville de Baghdad se classe dernière dans cette région et dans le monde.

Notes aux rédacteurs
Le classement mondial est le résultat de la toute dernière Enquête mondiale sur la qualité de vie (Worldwide Quality of Living Surveys) menée par Mercer. Des rapports distincts sont produits pour chaque ville faisant l’objet de l’enquête. Des rapports de comparaison entre une ville ayant fait l’objet de l’enquête et la ville de référence sont offerts ainsi que des rapports de comparaison entre plusieurs villes. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le Service à la clientèle de Mercer à Varsovie par téléphone, en composant le +48 22 434 5383, ou en ligne à l’adresse www.mercer.com/qualityofliving.

Les données ont été principalement analysées entre septembre et novembre 2014 et sont régulièrement mises à jour pour tenir compte de l’évolution de la situation. Les évaluations sont d’ailleurs rajustées si des faits nouveaux importants se présentent sur le plan politique, économique ou environnemental. 

Rémunération des employés qui vivent et travaillent à l’étranger dans des endroits difficiles : détermination des indemnités et des allocations appropriées
Offrir des allocations pour récompenser et reconnaître les efforts que font les employés et leurs familles qui acceptent des postes à l’étranger demeure une pratique courante, surtout lorsque les employés sont affectés à des endroits difficiles.

*Habituellement, les indemnités comprennent une allocation de qualité de vie et une prime de mobilité :

  • Les allocations de qualité de vie ou de « difficulté d’existence » visent à indemniser les employés expatriés pour l’écart qui existe entre la qualité de vie de l’endroit où ils travaillent actuellement et l’endroit auquel ils sont affectés à l’étranger.
  • La prime de mobilité indemnise simplement l’employé pour les inconvénients liés à l’éloignement et au travail dans un pays étranger.

L’allocation de qualité de vie est habituellement liée à l’emplacement, alors que la prime de mobilité ne dépend pas normalement de l’endroit auquel l’employé est affecté. Certaines multinationales combinent ces deux allocations, mais la grande majorité d’entre elles les offrent séparément.

Qualité de vie : classement des villes
Mercer aide également les municipalités à évaluer les facteurs qui peuvent améliorer leur rang au palmarès de la qualité de vie. Dans le contexte d’une économie mondialisée, les employeurs ont plusieurs choix quand vient le temps de déterminer où s’implanter et affecter leurs employés mobiles. La qualité de vie offerte par une ville peut être un facteur déterminant dans leur décision.

Dans beaucoup de villes, les dirigeants veulent connaître les facteurs qui influent sur la qualité de vie des résidents, pour pouvoir prendre des mesures qui amélioreront le classement de leur ville à ce chapitre. Mercer leur propose une approche-conseil globale qui les aide à progresser dans l’atteinte de leurs objectifs d’excellence ainsi qu’à attirer les multinationales et les employés prêts à travailler à l’étranger en améliorant les aspects visés par les critères d’évaluation de notre classement.

Recommandations de Mercer relativement aux indemnités de difficulté d’existence
Mercer évalue les conditions de vie locales dans plus de 440 villes faisant partie de son enquête mondiale. Les conditions de vie sont analysées selon 39 facteurs, regroupés en 10 catégories :

  1. Environnement politique et social (stabilité politique, taux de criminalité, maintien de l’ordre, etc.)
  2. Environnement économique (règlements concernant le taux de change, services bancaires)
  3. Environnement socioculturel (accès aux médias et censure, limites à la liberté des personnes, etc.)
  4. Soins médicaux et santé (fournitures et services médicaux, maladies infectieuses, égouts, collecte des ordures, pollution de l’air, etc.)
  5. Écoles et éducation (normes scolaires, accessibilité aux écoles internationales, etc.)
  6. Services publics et transports (électricité, aqueducs, transports en commun, encombrement des voies de circulation, etc.)
  7. Divertissements (restaurants, théâtres, cinémas, sports et loisirs, etc.)
  8. Biens de consommation (disponibilité des aliments et des articles de consommation courante, véhicules automobiles, etc.)
  9. Logement (logements, appareils ménagers, meubles, services d’entretien)
  10. Milieu naturel (climat, antécédents de catastrophes naturelles)

Les points accordés à chaque facteur sont pondérés en fonction de leur importance pour les expatriés et permettent de comparer objectivement les villes entre elles. Cette évaluation par facteurs produit un indice de la qualité de vie qui permet la comparaison des différences relatives entre les villes, en les appariant deux par deux. Pour une utilisation efficace des indices, Mercer a élaboré un tableau dont les sociétés peuvent se servir pour établir un rapport entre l’indice obtenu et le montant de l’allocation de qualité de vie. Ce tableau permet la recommandation d’un pourcentage rattaché à l’indice.

À PROPOS DE MERCER
Mercer est un chef de file mondial en matière de consultation dans les domaines suivants : carrière, santé, et avoirs. Mercer aide ses clients dans le monde entier à améliorer la santé, la prospérité et la carrière de leur actif le plus précieux : leurs gens. La Société compte au-delà de 20 000 employés répartis dans plus de 43 pays et elle exerce ses activités dans plus de 140 pays. Elle est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies (symbole MMC à la Bourse de New York), un regroupement mondial de sociétés de services professionnels qui offre des conseils et des solutions dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Forte d’un effectif mondial de quelque 60 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de plus de 13 milliards de dollars. Marsh & McLennan Companies est également la société mère de Marsh, un chef de file mondial en courtage d’assurance et gestion de risque, de Guy Carpenter, un chef de file mondial spécialisé en services intermédiaires en matière de risque et de réassurance, et d’Oliver Wyman, un chef de file mondial spécialisé en consultation en gestion. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca. Suivez Mercer sur Twitter à l’adresse @MercerCanada

COORDONNÉES