Mercer Marsh Avantages sociaux

 

Le déploiement accéléré des solutions numériques en réponse à de nombreux enjeux de société et liés à la main-d’œuvre recèle un potentiel inouï. Il faut toutefois que les spécialistes des ressources humaines (RH) aient voix au chapitre afin de gérer les risques y afférents en matière de cybersécurité et de protection des données.

 

La pandémie a contraint de nombreuses organisations à placer la technologie à l’avant-plan. À plusieurs égards, ce virage s’est avéré bénéfique pour les employés : l’accès aux avantages sociaux virtuels, la flexibilité accrue au travail et l’accent mis sur l’inclusion sociale et la santé mentale sont autant d’éléments importants à leurs yeux.

 

Les employeurs avant-gardistes doivent désormais mettre l’accent sur les initiatives numériques qui favorisent une expérience positive dans toute la gamme des activités ayant trait aux RH. L’objectif est de créer une expérience taillée sur mesure. Les entreprises s’efforcent d’attirer et de fidéliser le talent au sein d’une main-d’œuvre diversifiée en offrant les avantages sociaux qui répondent le mieux aux besoins des employés. Les employés qui ont accès à une vaste gamme d’avantages sociaux font preuve de plus de résilience. Or, la multiplication des options engendre un besoin accru pour des solutions numériques qui simplifient la prestation des services.

 

Les changements rapides et la complexité des outils déployés peuvent poser des risques sur le plan de la cybersécurité, en plus d’exposer le personnel à l’épuisement lié au changement, aux compétences lacunaires et à la technologie RH désuète. Les organisations doivent adopter une approche proactive et mener des discussions franches : pourquoi le virage technologique est-il nécessaire, quels sont les éléments du plan d’action qui seront mis en œuvre et comment se préparer au changement pour que la transformation s’opère avec empathie en minimisant la frustration et l’anxiété?

 

Pour la deuxième année consécutive, la recherche qui sous-tend le Rapport sur les risques liés aux RH 2022 révèle que les professionnels des ressources humaines et des risques considèrent la cybersécurité comme le principal risque qui guette les entreprises1. Si 76 % des répondants sont d’avis que leur organisation s’attaque aux risques liés à la cybersécurité, seulement 44 % disent pouvoir compter sur des politiques, des mesures de contrôle et des systèmes de soutien efficaces, et plus du tiers (35 %) sentent que les ressources qualifiées manquent pour comprendre et mitiger les menaces. Ces constats concordent avec les résultats du récent sondage mené par Marsh et Microsoft au sujet de la perception des cyberrisques à l’échelle mondiale en 2022, dans le cadre duquel 40 % des répondants convenaient que l’hygiène informatique au sein de leur entreprise devait être améliorée2.

 

Pour pouvoir compter sur des plateformes sécuritaires, il est crucial de mener des tests tout au long de la mise en place des systèmes et d’investir dans la formation adéquate aux employés. L’étude menée par Marsh et Microsoft révèle que 43 % des organisations ont procédé à une évaluation des risques liés à leur chaîne d’approvisionnement et aux fournisseurs. La coopération à tous les niveaux de l’entreprise est indispensable. Pour y parvenir, les parties prenantes doivent maintenir des canaux de communication ouverts et s’entendre entre elles pour prendre des décisions clés lorsqu’elles atteignent un point névralgique de leur parcours vers la cyberrésilience. À titre d’exemple, l’ensemble des services qui jouent un rôle en matière de cyberrisques devraient participer à la gestion des cyberincidents, et les leçons qui s’en dégagent méritent d’être diffusées à l’échelle de l’entreprise pour bien colmater les failles sur le plan de la cybersécurité organisationnelle. Trop souvent, les RH n’ont pas voix au chapitre.

 

 

Cinq principales conclusions générales du Rapport sur les risques liés aux RH 2022

 

1

Les cybercrimes, qui sont de plus en plus sophistiqués et fréquents, ont fait en sorte de placer la cybersécurité parmi les priorités des hauts dirigeants. Les infractions commises en raison de processus de gestion des fournisseurs et des RH inadéquats peuvent nuire à l’image de marque. La protection de la confidentialité des données est une préoccupation de plus en plus importante pour les consommateurs comme les gouvernements.

2

Au deuxième rang des risques de cette catégorie (dont le classement est fonction de deux facteurs : probabilités que le risque se matérialise dans les trois prochaines années et sévérité), on retrouve les conséquences indésirables de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, notamment la perte d’expertise cruciale, les cas d’erreur ou d’omission et la prise de décisions malavisées.

3

L’obsolescence des technologies RH arrive au troisième rang du classement. Elle est susceptible de faire échec à la personnalisation accrue, à la sécurité et à la convivialité des activités, des avantages sociaux et des soins de santé. Cette situation peut mener à une expérience sous-optimale pour les employés et, à terme, causer un roulement du personnel plus élevé et une perte de talent. Seulement 68 % des répondants étaient d’avis que leur organisation prend ce risque en charge, bien que notre étude « L’ère de l’adaptabilité » indique que 76 % des organisations entendent investir davantage dans la technologie relative aux RH et aux avantages sociaux après la pandémie3.

4

Les lacunes sur le plan de la planification de la main-d’œuvre et de la gestion du changement organisationnel peuvent mener à des stratégies d’affaires et de RH divergentes, ce qui constitue le prochain risque lié à la numérisation accélérée qui figure au classement. Ces divergences pourraient en retour empêcher l’entreprise de concrétiser sa vision d’affaires.

5

À notre étonnement, l’obsolescence des compétences occupe une place relativement basse au classement des risques, et ce, bien que 35 % des répondants affirment avoir été confrontés à l’enjeu des compétences lacunaires dans leurs efforts pour atténuer les risques liés à la numérisation accélérée. Ce pourrait être attribuable à l’horizon de trois ans envisagé et/ou au caractère pointu de la pénurie de compétences, qui touche notamment les domaines de la sécurité infonuagique, des contrats intelligents, du développement d’interfaces de programmation et de la gestion des cyberrisques. Notre recherche sur les tendances mondiales en matière de talents indique qu’un tiers des entreprises sont aux prises avec un roulement de personnel plus important que prévu chez les employés dotés de compétences numériques prisées4.

 

Tendances à surveiller

 

La cybersécurité et la confidentialité des données constituent le principal risque lié aux RH auquel les entreprises sont confrontées de nos jours. Le Rapport sur les risques mondiaux 2022 du Forum économique mondial souligne que dans 95 % des cas, les problèmes de cybersécurité sont ultimement attribuables à une erreur humaine5.

 

L’administration des régimes d’avantages sociaux destinés aux employés s’avère particulièrement risquée. Comme l’administration des avantages sociaux suppose que les informations sensibles de nature médicale des demandes de règlement sont acheminées par de tierces parties, ainsi qu’à l’interne dans certains cas, les entreprises pourraient être contraintes de mettre en place des procédés plus rigoureux pour préserver la sécurité des données.

 

L’obsolescence des technologies RH, qui se classe au onzième rang des 25 risques qui guettent les employeurs, constitue une autre préoccupation majeure. Bien que l’on constate une hausse du nombre d’employés qui affirment que la technologie RH qu’ils utilisent au travail est très bien intégrée (61 %), il reste manifestement du chemin à parcourir sur ce plan6.

 

Il ne suffit pas pour une organisation d’offrir des avantages sociaux; encore faut-il qu’ils soient communiqués et mis de l’avant pour qu’ils soient utilisés efficacement.

 

La manière dont le personnel accède aux avantages sociaux s’inscrit dans le cadre de l’expérience employé. La capacité d’arrimer le travail et la vie personnelle des employés se reflète dans la productivité. En matière d’adhésion et d’utilisation des avantages sociaux, les gens s’attendent de plus en plus à une expérience client du calibre de celle qu’offrent les détaillants en ligne.

 

Les employés doivent pouvoir obtenir leurs avantages sociaux dès qu’ils en ont besoin, à portée de clic sur n’importe quel appareil, en tout temps, peu importe où ils se trouvent. Les recherches menées pour notre étude « L’ère de l’adaptabilité » montrent que les employés qui jouissent d’une expérience comparable à celle d’un client sont nettement plus susceptibles d’être d’avis que leurs avantages sociaux sont « hautement pertinents ». Cela leur permet en outre de conserver un lien plus étroit avec leur organisation.

 

L’administration des avantages sociaux de manière centralisée et automatisée prévient les risques liés à la manipulation des données et les brèches de sécurité associées. Cela suppose une intégration continue des systèmes RH en place de manière sécuritaire, notamment en ce qui a trait au contrôle de l’accès aux données et au cryptage robuste des fichiers.

 

 

 

Que peuvent faire les entreprises?

 

Tâchez de concevoir une technologie d’accès à guichet unique qui ouvre la porte aux avantages sociaux, aux programmes de soutien aux employés et au contenu y afférent tout en s’harmonisant avec les autres expériences RH.

 

Outre l’importance accordée au choix et la personnalisation, il est crucial de faire la promotion des habiletés numériques au sein du personnel en mettant l’accent sur la formation et les apprentissages.

 

Les services responsables des RH et des risques doivent travailler de concert et se concentrer sur les risques en matière de cybersécurité qui surgissent dans le cadre des tâches quotidiennes des employés en poste. Pour ce faire, il faut examiner l’ensemble des pratiques, des accès administratifs aux informations sensibles aux politiques de télétravail.

 

Les entreprises doivent faire de la protection des données liées aux avantages sociaux leur priorité. Des mesures rigoureuses en la matière supposent que les employés puissent accéder à leurs avantages sociaux et les gérer au moyen de n’importe quel appareil, peu importe où ils se trouvent.

 

Vous pouvez économiser temps et argent en optant pour des procédés administratifs automatisés et en offrant des outils libre-service aux employés, y compris pour la gestion des remboursements des comptes de frais.

 

Améliorez l’efficacité et simplifiez les flux de travaux grâce à l’intégration de l’adhésion automatique et des fonctionnalités poussées de déclaration et de vérification.

 

Quelques idées pour se lancer

Pour les professionnels des RH ou des risques qui commencent tout juste à se familiariser avec la discipline de leur homologue respectif des RH ou des risques, voici quelques sujets de conversation possibles pour commencer à identifier les risques.

Blue Right Arrow 

Passez en revue les douze contrôles de cybersécurité reconnus par les experts en cybersécurité en vue de prévenir et de mitiger les cyberattaques, d’y répondre et de vous en remettre;

Blue Right Arrow 

Conscientisez les membres du conseil d’administration, de la haute direction et du personnel aux enjeux de cybersécurité

Blue Right Arrow 

Faites en sorte que les équipes responsables des RH, des risques et de la cybersécurité travaillent de concert pour assurer l’harmonisation entre les différents services clés

Blue Right Arrow

Préconisez une approche numérique et un écosystème simple pour les avantages sociaux et les autres transactions RH courantes, et offrez cette expérience employé au moyen de solutions stratégiques de premier plan déployées à l’échelle de l’entreprise

Blue Right Arrow 

Donnez la chance aux employés de développer leurs compétences, faites-en une exigence liée au travail et officialisez les périodes d’apprentissage, puis attaquez-vous aux obstacles à la progression en milieu de carrière

Blue Right Arrow

Abandonnez la planification quantitative de la main-d’œuvre au profit d’un modèle axé sur les habiletés qui pave la voie au développement des compétences requises pour combler les emplois de l’avenir

Blue Right Arrow 

Envisagez l’utilisation de l’information numérique sur la santé pour favoriser l’accès aux soins.

 

 

Conclusion

 

La numérisation des avantages sociaux et d’autres aspects de l’expérience employé a atteint un point de non-retour. Les organisations doivent saisir les occasions emballantes qui en découlent, comme l’accès bonifié à des soins de santé abordables et pratiques, tout en gérant les risques de cybersécurité et la législation changeante en matière de confidentialité des données.

 

Les stratégies pour attirer et fidéliser les travailleurs dotés des compétences requises et soutenir leur engagement au travail forment un volet crucial de cette approche. À cet égard, les entreprises feraient bien de porter attention au secteur technologique ainsi qu’à la main-d’œuvre elle-même comme sources d’inspiration en matière d’avantages sociaux, de culture, de conditions de travail et d’autres aspects de la rémunération susceptibles d’améliorer la résilience du personnel tout comme celle de l’entreprise.

 

1 Mercer, 2022. Rapport sur les risques liés aux RH 2022 de MMAS, Marsh McLennan, accessible ici.

2 Marsh, 2022. Sondage 2022 Marsh and Microsoft Global Cyber Risk Survey, Marsh McLennan, accessible ici.

3 Mercer Marsh Avantages Sociaux, 2021. L’ère de l’adaptabilité : une approche numérique des avantages sociaux dans un monde post-pandémique, Marsh McLennan, accessible ici.

Mercer, 2022. Tendances mondiales 2022 en matière de talents, Marsh McLennan, accessible ici.

5 Forum économique mondial, 2022. Rapport sur les risques mondiaux 2022, accessible ici.

6 Mercer Marsh Avantages Sociaux, 2021. L’ère de l’adaptabilité : une approche numérique des avantages sociaux dans un monde post-pandémique, Marsh McLennan, accessible ici.

 


Reid Sawyer
Reid Sawyer
Directeur général, Chef du groupe des risques émergents, responsable en cyberrisques aux É.-U.

Suresh Moorthy
Suresh Moorthy
Responsable des solutions numériques en santé au Canada, Mercer Marsh Avantages Sociaux

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec votre représentant ou bureau local de Mercer Marsh Avantages Sociaux.

Vous aimeriez discuter davantage de ces résultats?

Si vous souhaitez que l’un de nos conseillers discute des répercussions pour votre entreprise et des occasions de mieux soutenir vos employés, veuillez cocher la case pour obtenir une consultation.

*Champs requis