Mercer | Répercussions de l’innovation numérique sur les régimes

Mercer | Répercussions de l’innovation numérique sur les régimes

L’innovation numérique et les régimes d’avantages sociaux : déjà un effet majeur

Juillet 2016
Auteur : Brian Lindenberg

L’innovation numérique est en train de transformer les soins de santé au Canada, ce qui aura des répercussions énormes sur les promoteurs de régimes d’avantages sociaux et sur les participants de ces régimes. Selon MaRS, l’un des plus importants carrefours en innovation au Canada, il y a actuellement de 800 à 1 000 entreprises en démarrage spécialisées en technologie de santé au Canada. L’arrivée de ces nouvelles entreprises, conjuguée avec la hausse attendue des investissements en recherche-développement par le secteur de l’information et des communications sur la santé au cours des trois prochaines années, ne fera qu’accélérer la transformation du domaine et multiplier les fournisseurs et les options.

Les choses vont changer radicalement. Actuellement, le système de santé canadien est surtout axé sur les soins de courte durée, c’est-à-dire sur le traitement de patients qui deviennent malades ou qui choisissent de se prévaloir des services de santé. Mais grâce à l’innovation numérique, on se dirige vers un système qui reposera plutôt sur les soins préventifs et prédictifs – un système auquel on aura plus facilement accès et qui permettra, on l’espère, de mieux contrôler les coûts. L’innovation numérique permettra notamment :

  • d’améliorer l’accès aux soins de santé en facilitant la prise de rendez-vous médicaux et l’accès aux dossiers médicaux;
  • de réduire les pressions sur le système par la prévention des maladies et des blessures grâce à la diffusion d’information sur la santé et les saines habitudes de vie;
  • d’avoir accès à des outils de diagnostic qui faciliteront les bilans de santé et le diagnostic des maladies et aideront à trouver les bons traitements, le tout plus rapidement et à moindre coût;
  • de faire de la modélisation prédictive sur la santé, de manière que les gens puissent modifier leurs comportements bien avant d’avoir des maladies; 
  • de colliger et de consolider des données qui aideront les personnes, les professionnels de la santé, les hôpitaux, les pharmacies, les employeurs et les autres parties intéressées à prendre de meilleures décisions sur la gestion de la santé et sur les coûts qui y sont liés.

Si le système de santé public intègre ces nouveaux outils numériques, les régimes d’avantages sociaux devront lui emboîter le pas et s’harmoniser eux aussi à ce nouvel environnement. Il pourrait falloir quelque temps avant que cette intégration se réalise pleinement, mais déjà, on constate des changements du côté des fournisseurs de soins en avantages sociaux. 

Actuellement, la majorité des promoteurs de régimes confient la gestion de leur programme de soins de santé à un assureur et, parfois, à quelques autres entreprises. Ces derniers se chargent des relations avec les employés et les fournisseurs de soins ainsi que du règlement des demandes, voire même de la gestion des coûts des demandes de règlement, si tel est le souhait du promoteur. L’assureur fournit également les données sur lesquelles le promoteur fonde ses décisions de gestion et de financement du programme.

L’innovation numérique fait en sorte que les promoteurs de régimes d’avantages sociaux pourraient en venir à dépendre moins des assureurs pour ces services et leur substituer ponctuellement un ou plusieurs des nouveaux fournisseurs de services de santé qui offrent de meilleures solutions ou des produits plus personnalisés. Un exemple : ils pourraient se tourner vers un des nombreux nouveaux fournisseurs de services de gestion des maladies plutôt que de se fier uniquement à l’assureur pour la gestion d’une maladie chronique en particulier.

L’un des principaux défis pour les promoteurs de régimes d’avantages sociaux est maintenant de s’y retrouver dans l’univers changeant des fournisseurs de soins de santé et de trouver la solution la mieux adaptée aux besoins de leur organisation. Par où commencer, devant cette multiplication de fournisseurs et d’options? La solution cadre-t-elle avec la culture de l’organisation et sa stratégie générale? Combien coûte-t-elle? Et que faire si c’est un échec?

 

Chez Mercer, nous utilisons une approche multidimensionnelle pour aider nos clients à tirer parti de l’innovation numérique. Nous étudions d’abord les nouvelles tendances et solutions, repérons les principaux fournisseurs – ceux qui sont le moteur de la transformation du domaine de la santé –, puis dressons un « palmarès » du marché qui présente les meilleures solutions et ce qui les distingue.  En évaluant les fournisseurs de nouvelles solutions et en assurant une veille technologique pour ceux qui annoncent des concepts prometteurs, mais dont les preuves restent à faire, nous sommes bien placés pour repérer les solutions potentielles que les promoteurs de régimes peuvent mettre à l’essai dans des projets pilotes pour voir si elles répondent à leurs besoins et à ceux de leurs employés.

Jusqu’à maintenant, l’équipe du laboratoire Mercer en Santé et innovation a mené des recherches sur plus de 50 fournisseurs de solutions de santé, pour la plupart des entreprises qui n’existaient même pas il y a deux ans! Et au rythme où les choses évoluent, de nouveaux fournisseurs apparaissent chaque semaine; le repérage et l’évaluation de nouveaux fournisseurs potentiels est donc un processus dynamique et continu. Une chose est déjà toutefois bien claire : cette transformation rapide crée de formidables occasions, pour les promoteurs de régimes d’avantages sociaux, d’offrir des régimes différenciés, et elle pourrait même leur permettre d’intégrer à leur portefeuille de fournisseurs des entreprises offrant ce qui se fait de mieux et de plus innovateur sur le marché.

L’innovation numérique pourrait révolutionner la santé au Canada, tant en santé publique qu’en soins de santé privés, et le changement est déjà amorcé. Il est déjà possible d’intégrer l’innovation numérique au portefeuille de solutions de santé. Les promoteurs de régimes d’avantages sociaux se sentent peut-être parfois un peu dépassés par la vitesse à laquelle les choses changent, mais n’en doutons pas, c’est le début d’une ère enthousiasmante qui nous permet réellement de croire à un système de santé amélioré et plus efficient qui profitera à tous.

Auteur :  Brian Lindenberg, membre principal du partenariat et responsable de Santé et avantages sociaux, Mercer Canada 

  Procurez-vous l’article complet
Veuillez remplir et soumettre le formulaire ci-dessous afin de télécharger l’article. Nota : Pour ouvrir le fichier, vous devrez peut-être autoriser l’affichage des fenêtres contextuelles de mercer.ca.
*Champs requis

En cliquant sur Soumettre, j’accepte que mes renseignements personnels soient utilisés conformément à la politique de confidentialité de Mercer. Je comprends qu’à des fins de traitement, mes renseignements personnels peuvent être transférés à l’extérieur de mon pays de résidence, où des normes de protection des renseignements personnels différentes peuvent s’appliquer.