La double menace du vieillissement et de l’automatisation | Mercer

La double menace du vieillissement et de l’automatisation

Notre philosophie /

La double menace du vieillissement et de l’automatisation
  • Calendar10 août 2018

    Le vieillissement de la population et l’automatisation des emplois transforment rapidement et fondamentalement l’avenir du travail.

    La convergence de ces deux tendances présente une nouvelle combinaison de risques et d’occasions pour les employeurs. Les technologies émergentes vulnérabilisent grandement les emplois des travailleurs plus âgés, et l’on oublie trop souvent qu’ils constituent de précieuses ressources capables de redynamiser la productivité. Dans le cadre de toute stratégie de transformation numérique, les employeurs auraient intérêt à procéder à une réaffectation de ces travailleurs plus âgés afin de pouvoir continuer de bénéficier de leurs compétences uniques.

    En effet, les employeurs qui ne tiennent pas compte des travailleurs plus âgés dans leurs stratégies de gestion du capital humain risquent d’aggraver le taux de chômage et de sous-emploi au sein de ce segment de la population, d’accroître l’instabilité sociale et de rater une belle occasion d’améliorer la productivité au travail.

    Le rapport de Mercer, The Twin Threats of Aging and Automation (La double menace du vieillissement et de l’automatisation), examine et quantifie les risques que pose le vieillissement rapide de la population ainsi que les conséquences de l’automatisation du travail pour les travailleurs plus âgés, dans 15 marchés importants. Voici certaines des principales conclusions du rapport :

    • Les pays où le taux de vieillissement est plus accéléré sont plus exposés à l’automatisation des emplois des travailleurs plus âgés.
    • En Chine et au Vietnam, les emplois des travailleurs plus âgés sont plus à risque d’être automatisés. En effet, 76 % des tâches accomplies par les travailleurs plus âgés en Chine et 69 % de ces tâches au Vietnam risquent d’être dorénavant exécutées par des technologies intelligentes.
    • Le Canada et l’Australie ont les taux de vieillissement les plus bas. C’est aussi dans ces pays que les risques d’automatisation des emplois des travailleurs plus âgés sont les moins élevés (les taux de risque sont de 47 % et 42 %, respectivement). Par conséquent, les emplois des travailleurs plus âgés sont moins à risque d’être automatisés.
    • En Allemagne, 57 % des emplois des travailleurs plus âgés peuvent être automatisés, en moyenne.
    • Aux États-Unis, 52 % des emplois des travailleurs plus âgés peuvent être automatisés, en moyenne.
    • Certains facteurs clés expliquent pourquoi les risques d’automatisation des emplois des travailleurs plus âgés sont plus élevés dans certains pays : niveaux de scolarité, structures industrielles, dépenses des pouvoirs publics et respect des droits juridiques au sein des systèmes financiers.
      TÉLÉCHARGER LE RAPPORT
    Pour lire l’article complet, veuillez remplir et soumettre le formulaire ci-dessous. Veuillez noter que, pour ouvrir le fichier, vous devrez peut-être autoriser l’affichage des fenêtres contextuelles de mercer.ca.
    *Champs requis

    En cliquant sur Soumettre, j’accepte que mes renseignements personnels soient utilisés conformément à la politique de confidentialité de Mercer. Je comprends qu’à des fins de traitement, mes renseignements personnels peuvent être transférés à l’extérieur de mon pays de résidence, où des normes de protection des renseignements personnels différentes peuvent s’appliquer.