Comment aller au-delà des stratégies de placement optimales

Notre philosophie / AVOIRS

Comment aller au-delà des stratégies de placement optimales
Comment aller au-delà des stratégies de placement optimales
Calendar10 October 2017

Ouvrez un dictionnaire et vous verrez que le terme « optimal » est défini comme « l’état le plus favorable » et « qui est le meilleur possible ». Une stratégie de placement est rarement décrite comme « la meilleure », mais pour beaucoup de conseillers, il est parfaitement acceptable de parler de stratégie « optimale ».

Dans son article « Il nous faut aller au-delà du rendement optimal », Phil Edwards de Mercer dresse une brève historique de l’emploi des termes « optimal » et « optimisation moyenne-variance » ainsi que des raisons pour lesquelles il serait temps de délaisser l’usage du terme « optimal » pour quantifier les stratégies et les objectifs de placement.

Il situe les origines de l’emploi de ce terme dans le domaine des placements tout juste après l’adoption généralisée du concept d’optimisation moyenne-variance, introduit par Harry Markowitz  dans les années 1950. Il affirme cependant qu’il est temps de remettre en question cet emploi.

« Une confiance excessive dans des outils quantitatifs simplistes ne saurait que déboucher sur une constitution naïve de portefeuille, enveloppée dans un douillet manteau “d’optimalité”. »  

« Plutôt que de viser une définition quantitative de l’optimalité, nous devrions viser l’objectif plus humble et réaliste de la fiabilité en fonction d’un éventail de scénarios plausibles », selon M. Edwards. En remplacement, il recommande plutôt l’utilisation d’outils déterministes simples de contrôle marginal et d’analyse de scénarios. Il ne s’agit pas d’une simple question de sémantique; il est d’avis que l’« optimalité » s’appuie sur des paramètres d’évaluation rétrospectifs et ne tient pas suffisamment compte de la complexité du monde réel.

Il va plus loin en affirmant que l’optimalité est illusoire et constitue « une confiance excessive dans des outils quantitatifs simplistes qui ne saurait que déboucher sur une constitution naïve de portefeuille ». Il déclare sans ménagement que « le temps est venu de retirer ce mot du lexique des placements ».”

Qu’en pensez-vous? Lisez l’article pour en savoir plus.

 

  En savoir plus sur la recherche d’une stratégie plus qu’optimale
Pour accéder à l’article complet, veuillez remplir le formulaire ci-dessous. Veuillez noter que, pour ouvrir le fichier, vous devrez peut-être autoriser l’affichage des fenêtres contextuelles de mercer.ca.
*Required Fields

En cliquant sur Soumettre, j’accepte que mes renseignements personnels soient utilisés conformément à la politique de confidentialité de Mercer. Je comprends qu’à des fins de traitement, mes renseignements personnels peuvent être transférés à l’extérieur de mon pays de résidence, où des normes de protection des renseignements personnels différentes peuvent s’appliquer.