Capitalisation des régimes de retraite canadiens au 30 juin

Salle de nouvelles

Régimes de retraite canadiens : la capitalisation se maintient à un niveau élevé au 30 juin 2014

  • 02-juillet-2014
  • Canada, Montréal

Au deuxième trimestre de 2014, le niveau de solvabilité des régimes de retraite canadiens a quelque peu augmenté. L’indice Mercer sur la santé financière des régimes de retraite s’établit à 105 % au 30 juin, contre 106 % au début de l’année et 104 % au 31 mars. En ce qui concerne les régimes de retraite, le premier semestre de 2014 a été marqué par un bras de fer opposant les taux d’intérêt à long terme et les marchés boursiers. Les taux d’intérêt à long terme ont fléchi, entraînant une augmentation du passif des régimes. Toutefois, l’actif des régimes a augmenté presque autant que leur passif grâce aux solides rendements des actions et à l’incidence positive de la baisse des taux d’intérêt sur les portefeuilles d’obligations.

De nombreux promoteurs de régimes s’attendaient à ce que les taux d’intérêt continuent de monter en 2014 et à ce que la situation de capitalisation des régimes de retraite s’améliore encore. En fait, l’inverse s’est produit dans le cas des taux d’intérêt à long terme, qui ont chuté de plus de 40 points de base au cours de l’année. Une fois de plus, cela démontre que les régimes de retraite demeurent grandement exposés à la volatilité élevée des taux d’intérêt.

« La situation financière des régimes de retraite demeure saine et constitue encore une bonne occasion pour les promoteurs de régimes de mesurer leur exposition au risque et, au besoin, de la ramener au niveau voulu. De nombreux promoteurs cherchent donc à réduire leur exposition au risque en augmentant la proportion de titres à revenu fixe ou en se déchargeant de certains éléments de passif sur une compagnie d’assurance par l’intermédiaire d’une opération sur rentes, expliquent Michel St-Germain, membre du partenariat et F. Hubert Tremblay, conseiller principal du domaine Retraite chez Mercer. Nous nous attendons à ce que l’activité sur le marché des rentes augmente de façon importante au cours des 3e et 4e trimestres de 2014. »

La situation favorable des régimes de retraite pourrait se dégrader rapidement, surtout si les marchés boursiers fléchissent ou si la pression à la baisse sur les taux d’intérêt à long terme se maintient. Les promoteurs de régimes qui sont en mesure d’agir rapidement pourraient donc bénéficier d’un avantage considérable. 

« Même si les prévisions de croissance économique pour 2014 de la Banque du Canada et de la Réserve fédérale des États-Unis ont été révisées à la baisse, les marchés boursiers canadien et américain ont poursuivi leur progression au cours du deuxième trimestre de 2014. Stimulés par d’excellents rendements en avril et en juin, les titres du marché boursier canadien, représentés par les indices S&P/TSX, ont affiché un rendement supérieur à ceux des marchés boursiers américain et mondiaux, exprimés en dollars canadiens, pour un deuxième trimestre de suite », indique Diane Alalouf, responsable de la consultation au sein du domaine Investissements de Mercer.

« Pour ce qui est des obligations, certains facteurs ont entraîné un recul des taux depuis le début de l’année. Mentionnons, par exemple, l’inflation de base, qui est demeurée sous le taux cible de la Banque du Canada, les indicateurs économiques plus faibles vers la fin du trimestre, l’aversion pour le risque au cours du trimestre associée au contexte géopolitique et la demande considérable pour les obligations à long terme », ajoute Diane Alalouf.

Un portefeuille équilibré type d’un régime de retraite a produit un rendement de 2,8 % au deuxième trimestre et de 7,2 % au premier semestre de 2014.

Autres résultats :

  • Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à long terme était de 2,7 % à la fin du second trimestre, en baisse par rapport à 3,2 % au début de l’année.
  • Selon les indices sectoriels S&P/TSX, les secteurs les plus performants au cours du trimestre ont été l’énergie (+10,5 %), le secteur industriel (+9,4 %) et les matériaux (+6,4 %). Les secteurs les moins performants ont été la santé (-6,6 %), les services de télécommunications (+0,9 %) et les biens de consommation de base (+1,3 %).
  • Les titres à faible capitalisation (indice S&P/TSX des titres à petite capitalisation) ont obtenu un rendement de 9,4 %, soit un résultat supérieur à celui des titres à grande capitalisation (indice S&P/TSX 60), qui s’est établi à 6,3 % au cours du trimestre.
  • Les titres de croissance ont légèrement dépassé les titres de valeur, comme l’indiquent les indices croissance et valeur S&P BMI Canada, qui ont enregistré des rendements de 6,8 % et de 6,5 % au cours du deuxième trimestre.
  • L’indice S&P 500 a enregistré un résultat de 1,6 % au cours du trimestre, en dollars canadiens. Le rendement des actions internationales mesuré par l’indice MSCI EAEO (en dollars canadiens) s’est établi à 0,7 % au cours du trimestre. Les marchés émergents, dont le rendement est mesuré par l’indice MSCI Marchés émergents (en dollars canadiens), ont enregistré un rendement de 3,0 % au deuxième trimestre.
  • L’indice obligataire universel FTSE TMX Canada a enregistré un rendement de 2,0 % au cours du deuxième trimestre. Pour sa part, l’indice obligataire global à long terme FTSE TMX Canada a produit un rendement de 3,8 %. À la fin du trimestre, le taux de rendement à échéance de l’indice obligataire universel FTSE TMX Canada était de 2,4 %, contre 3,6 % pour l’indice obligataire à long terme.
 

L’indice Mercer sur la santé financière des régimes de retraite indique le ratio actif-engagements d’un régime de retraite modèle. Le ratio a été établi de façon arbitraire à 100 % au début de la période. Le nouvel indice tient compte du coût au titre des services courants et des paiements spéciaux de solvabilité, mais pas des améliorations ayant pu être apportées au régime. Il suppose également que les évaluations sont déposées à chaque année civile et que le déficit découlant de chaque évaluation est provisionné sur une base mensuelle au cours des cinq années subséquentes.

Actif : portefeuille indiciel. Composition du portefeuille : 42,5 % du rendement total de l’indice obligataire universel DEX; 25 % du rendement total de l’indice composé S&P/TSX; 15 % du rendement total de l’indice S&P 500 (en $CAN); 15 % du rendement total de l’indice MSCI EAEO (en $CAN); 2,5 % du rendement total de l’indice des bons du Trésor 91 jours DEX.

Passif : 50 % de participants actifs, 50 % de retraités. Pour les participants actifs, on suppose que le règlement s’effectue à 60 % au moyen de valeurs actualisées établies selon les normes de l’Institut canadien des actuaires (ICA) sur les valeurs de transfert, sans tenir compte du délai d’un mois, et à 40 % par la souscription d’une rente; pour les retraités, on suppose qu’il s’effectue par la souscription d’une rente. L’estimation du coût des rentes s’appuie sur les conseils de l’ICA sur les blocs de contrats types de durée moyenne. Les résultats varient selon le régime de retraite.

À propos de Mercer

Mercer est un chef de file mondial en matière de consultation dans les domaines suivants : talents, santé, retraite et investissements. Mercer aide ses clients dans le monde entier à améliorer la santé, la prospérité et le rendement de leur actif le plus précieux : leurs gens. La Société compte 20 000 employés répartis dans plus de 40 pays. Elle est une filiale en propriété exclusive des Sociétés Marsh & McLennan (symbole MMC à la bourse de New York), un regroupement mondial de sociétés de services professionnels qui offre des conseils et des solutions dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Avec quelque 53 000 employés partout dans le monde et un chiffre d’affaires annuel de plus de 11 milliards de dollars, les Sociétés Marsh & McLennan sont également la société mère de Marsh, entreprise de premier plan dans le monde en courtage d’assurance et gestion de risque; de Guy Carpenter, entreprise de premier plan dans le monde spécialisée en services intermédiaires en matière de risque et de réassurance; et d’Oliver Wyman, entreprises de premier plan dans le monde spécialisée en consultation en gestion.

Pour de plus amples renseignements, consultez le sitewww.mercer.ca

Suivez Mercer sur Twitter @MercerInsights

COORDONNÉES