2014 de Mercer sur la qualité de vie

Salle de nouvelles

Les villes européennes dominent le classement des villes offrant la meilleure qualité de vie

  • 19-February-2014
  • Canada, Toronto

Les villes européennes dominent le classement des villes offrant la meilleure qualité de vie

  • Vienne se classe au premier rang et Bagdad, au dernier rang
  • Les villes canadiennes dominent le classement des cinq villes offrant la meilleure qualité de vie en Amérique du Nord

 

Vienne se classe au premier rang du classement mondial des villes offrant la meilleure qualité de vie, selon l’enquête mondiale de 2014 de Mercer sur la qualité de vie. Les villes européennes dominent ce classement. Zurich prend la deuxième position et Auckland, la troisième. Elles sont suivies de Munich (4e rang) et de Vancouver, en tête du classement des villes en Amérique du Nord. Vingt-cinquième au classement mondial, la ville de Singapour vient en tête du classement des villes en Asie, alors que la ville du Dubaï (73e rang) vient au premier rang des villes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. La ville de Pointe-à-Pitre (69e rang), Guadeloupe, vient au premier rang des villes pour la région de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud.

Chaque année, Mercer mène cette enquête afin d’aider les multinationales et d’autres entreprises à établir une rémunération équitable pour les employés qu’elles affectent à l’étranger. Habituellement, deux types d’indemnités sont consenties : une allocation de qualité de vie et une prime de mobilité. L’allocation de qualité de vie ou de « difficulté d’existence » indemnise les employés expatriés pour l’écart qui existe entre la qualité de vie de l’endroit où ils travaillent actuellement et le lieu où ils sont affectés à l’étranger. En revanche, la prime de mobilité indemnise simplement l’employé pour les inconvénients liés à l’éloignement et au travail dans un pays étranger. Les rapports de l’enquête de Mercer sur la qualité de vie contiennent des renseignements précieux sur plus de 460 villes à travers le monde et des recommandations sur les indemnités de difficulté d’existence qui devraient être consenties aux expatriés.

Selon Slagin Parakatil, chercheur principal chez Mercer : « L’instabilité politique, des taux de criminalité élevés et une pollution de l’air importante ne sont que quelques-uns des facteurs pouvant porter atteinte à la qualité de vie au quotidien des expatriés, de leur famille et des résidents locaux. Afin d’offrir des programmes de rémunération correspondant à l’environnement local, les employeurs doivent connaître avec exactitude le niveau de qualité de vie dans les villes où ils exercent leurs activités ».

Il ajoute : « Dans une économie qui se mondialise de plus en plus, les villes situées en dehors des grands centres financiers et commerciaux traditionnels se concentrent à améliorer la qualité de vie dans leur région de manière à susciter l’intérêt d’un nombre accru de sociétés étrangères. L’enquête de cette année présente des « villes émergentes » et quelques exemples à travers le monde. Ces villes ont consacré des investissements importants à leurs infrastructures et consenti des avantages en matière de fiscalité et de logement pour attirer des investissements étrangers directs. Les villes émergentes prendront une place importante, et les centres financiers traditionnels et les grandes capitales devront leur faire concurrence. »

Europe

Vienne est la ville offrant la meilleure qualité de vie au monde. En Europe, elle est suivie de Zurich (2e rang), Munich (4e rang), Düsseldorf (6e rang) et Francfort (7e rang). « Dans l’ensemble, les villes européennes offrent une qualité de vie élevée par rapport aux autres régions. Les soins de santé, les infrastructures et les installations récréatives sont généralement d’une qualité très élevée. La stabilité politique et les faibles taux de criminalité qui les caractérisent permettent aux expatriés de se sentir en sécurité dans la plupart des endroits. On a enregistré peu de changements au chapitre du niveau de vie dans cette région au cours de la dernière année », a déclaré M. Parakatil.

Au 191e rang du classement mondial, la ville de Tbilisi en Géorgie, obtient les pires résultats en Europe. La qualité de vie s’améliore toutefois, principalement en raison d’une disponibilité croissante de biens de consommation, d’une amélioration de la stabilité interne et d’infrastructures en développement. Parmi d’autres villes au bas du classement en Europe, citons : Minsk (189e rang), au Bélarus; Yerevan (180e rang), en Arménie; Tirana (179e rang), en Albanie et St-Pétersbourg (168e rang), en Russie. Au 107e rang, la ville de Wroclaw, en Pologne, est une ville européenne émergente. Depuis l’entrée de la Pologne dans l’Union européenne, la ville de Wroclaw a connu une croissance économique marquée, attribuable en partie à son bassin de talents, ses infrastructures améliorées et les investissements directs locaux et étrangers. L’Union européenne a désigné la ville de Wroclaw capitale européenne de la culture pour 2016.

Amérique

Les villes canadiennes dominent le classement des cinq villes nord-américaines offrant la meilleure qualité de vie. En cinquième position du classement mondial, la ville de Vancouver se classe au premier rang des villes de la région. Parmi les autres villes en haut de la liste, citons Ottawa (14e rang), Toronto (15e rang), Montréal (23e rang) et San Francisco (27e rang). On retrouve au bas du classement des villes de la région, Mexico (122e rang), précédée de quatre villes américaines : Détroit (70e rang), St-Louis (67e rang), Houston (66e rang) et Miami (65e rang).

Luc Lalonde, conseiller principal chez Mercer au Canada commente : « Dans l’ensemble, les villes de l’Amérique du Nord, particulièrement celles du Canada, offrent un niveau de qualité de vie élevé et constituent des destinations de travail intéressantes pour les travailleurs expatriés et les entreprises qui les emploient. Ces villes offrent un large éventail de biens de consommation et les infrastructures, y compris les installations récréatives, sont excellentes. Le Canada entretient de bonnes relations avec les autres pays et les taux de criminalité sont plutôt bas par rapport aux autres grandes villes du monde. Peu de Canadiens seront surpris d’apprendre que la ville de Vancouver se classe dans les premiers rangs en ce qui a trait à la qualité de vie.

En Amérique centrale et en Amérique du Sud, la qualité de vie varie considérablement. La ville de Pointe-à-Pitre (69e rang), de Guadeloupe, est en tête du classement pour la région, suivie de San Juan (72e rang), Montevideo (77e rang), Buenos Aires (81e rang) et Santiago (93e rang). La ville de Manaus (125e rang), au Brésil, a été identifiée comme « ville émergente » en raison de son important centre industriel, qui a débouché sur la création de la « zone franche de Manaus ». Cette zone jouit d’une autonomie administrative, qui ce confère à Manaus un avantage concurrentiel sur les autres villes de la région. Cette zone a attiré des talents d’autres villes et régions et plusieurs multinationales se sont déjà établies dans la région. D’autres encore devraient suivre dans un avenir rapproché.

« Plusieurs villes de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud présentent un intérêt pour les expatriés en raison de leur environnement politique relativement stable, d’infrastructures améliorées et d’un climat agréable », déclare M. Parakatil. « Toutefois, plusieurs endroits demeurent difficiles en raison des désastres naturels, par exemple les ouragans qui frappent la région à intervalles réguliers, les inégalités économiques et les taux de criminalité élevés. Les entreprises qui expatrient leurs employés à ces endroits doivent s’assurer que les indemnités de difficulté d’existence tiennent compte du niveau de qualité de vie moins élevé. »

Asie-Pacifique

En Asie, c’est Singapour (25e rang) qui offre la meilleure qualité de vie, suivie de quatre villes japonaises : Tokyo (43e rang), Kobe (47e rang), Yokohama (49e rang) et Osaka (57e rang). Douchanbe (209e rang), au Tadjikistan, obtient le pire résultat pour la région. « L’Asie est la région où les écarts entre les villes sont les plus marqués, au chapitre de la qualité de vie. Dans certaines villes, notamment celles de la Corée du Sud, la qualité de vie s’améliore sans cesse. Mais dans d’autres, dont certaines villes chinoises, des facteurs comme la piètre qualité de l’air provoquée par l’omniprésence de la pollution entraîne une dégradation de la qualité de vie », ajoute M. Parakatil.

En raison de leur vigoureuse croissance au cours de la dernière décennie, beaucoup de villes asiatiques sont en train de devenir des places d’affaires importantes pour des multinationales. Songeons notamment à Cheonan (98e rang), en Corée du Sud, qui est située dans une région stratégique où plusieurs entreprises technologiques exercent des activités. Et au cours des dernières décennies, Pune (139e rang), en Inde, est devenue une plaque tournante du secteur de l’éducation et le domicile d’entreprises de haute technologie et de constructeurs automobiles. La ville de Xi’an (141e rang), en Chine a également connu une grande évolution ponctuée notamment par l’établissement d’une zone de développement économique et technologique visant à attirer les capitaux étrangers. Elle regroupe également diverses entreprises des secteurs des services financiers, de la consultation et des services informatiques.

Par ailleurs, les villes de Nouvelle-Zélande et d’Australie font excellente figure au classement selon la qualité de vie : ainsi, Auckland et Sydney arrivent respectivement au 3e rang et au 10e rang.

Moyen-Orient et Afrique

Dubaï (73e rang mondial) est la ville la mieux classée dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. Elle est suivie d’Abu Dhabi (78e rang), aux Émirats arabes unis, de Port Louis (82e rang), à Maurice et de Durban (85e rang) et du Cap (90e rang), en Afrique du Sud. L’enquête présente Durban comme un exemple de ville émergente dans cette région, en raison de la croissance de son secteur de la fabrication et de l’importance grandissante de son port d’expédition. Dans l’ensemble, toutefois, les villes de cette région se retrouvent en queue de peloton pour la qualité de vie : en effet, cinq des six dernières villes du classement proviennent de cette région, Bagdad (223e rang) faisant office de lanterne rouge.

« Le Moyen-Orient, et plus encore l’Afrique, demeurent les zones les plus hasardeuses pour les multinationales et leurs employés expatriés. Ces régions sont aux prises avec de l’instabilité, des perturbations politiques allant parfois jusqu’au soulèvement populaire, des infrastructures déficientes et des catastrophes naturelles telles que les inondations, ce qui empêche beaucoup de villes d’améliorer leur qualité de vie. Cependant, certaines villes qui n’auraient peut-être pas été des destinations recherchées par des entreprises étrangères auparavant déploient maintenant des efforts pour les attirer », conclut M. Parakatil.


-Fin-

Notes aux rédacteurs


Le classement mondial est le résultat de la toute dernière Enquête mondiale sur la qualité de vie (Worldwide Quality of Living Surveys) menée par Mercer. Des rapports distincts sont produits pour chaque ville faisant l’objet de l’enquête. Des rapports de comparaison entre une ville ayant fait l’objet de l’enquête et la ville de référence sont offerts ainsi que des rapports de comparaison entre plusieurs villes. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le Service à la clientèle de Mercer à Varsovie par téléphone, en composant le +48 22 434 5383, ou en ligne à l’adresse www.mercer.com/qualityofliving.

Les données ont été principalement recueillies entre septembre et novembre 2013 et sont régulièrement mises à jour pour tenir compte de l’évolution de la situation. Les évaluations sont d’ailleurs rajustées si des faits nouveaux importants se présentent sur le plan politique, économique ou environnemental.

Rémunération des employés qui vivent et travaillent à l’étranger dans des endroits difficiles : détermination des indemnités et des allocations appropriées

Les sociétés doivent être en mesure de déterminer la rémunération globale de leurs employés expatriés à l’aide de critères rationnels, cohérents et systématiques. Offrir des allocations pour récompenser et reconnaître les efforts que font les employés et leurs familles qui acceptent des postes à l’étranger demeure une pratique courante, surtout lorsque les employés sont affectés à des endroits difficiles. Habituellement, les indemnités comprennent une allocation de qualité de vie et une prime de mobilité:

  • Les allocations de qualité de vie ou de « difficulté d’existence » visent à indemniser les employés expatriés pour l’écart qui existe entre la qualité de vie de l’endroit où ils travaillent actuellement et l’endroit auquel ils sont affectés à l’étranger.
  • La prime de mobilité indemnise simplement l’employé pour les inconvénients liés à l’éloignement et au travail dans un pays étranger.

L’allocation de qualité de vie est habituellement liée à l’emplacement, alors que la prime de mobilité ne dépend pas normalement de l’endroit auquel l’employé est affecté. Certaines multinationales combinent ces deux allocations, mais la grande majorité d’entre elles les offrent séparément.

Qualité de vie : classement des villes

Mercer aide également les municipalités à évaluer les facteurs qui peuvent améliorer leur rang au palmarès de la qualité de vie. Dans le contexte d’une économie mondialisée, les employeurs ont plusieurs choix quand vient le temps de déterminer où s’implanter et affecter leurs employés mobiles. La qualité de vie offerte par une ville peut être un facteur déterminant dans leur décision.

Dans beaucoup de villes, les dirigeants veulent connaître les facteurs qui influent sur la qualité de vie des résidents, pour pouvoir prendre des mesures qui amélioreront le classement de leur ville à ce chapitre. Mercer leur propose une approche-conseil globale qui les aide à progresser dans l’atteinte de leurs objectifs d’excellence ainsi qu’à attirer les multinationales et les employés prêts à travailler à l’étranger en améliorant les aspects visés par les critères d’évaluation de notre classement.

Recommandations de Mercer relativement aux indemnités de difficulté d’existence

Mercer évalue les conditions de vie locales dans plus de 460 villes faisant partie de son enquête mondiale. Les conditions de vie sont analysées selon 39 facteurs, regroupés en 10 catégories :

  • Environnement politique et social (stabilité politique, taux de criminalité, maintien de l’ordre, etc.)
  • Environnement économique (règlements concernant le taux de change, services bancaires)
  • Environnement socioculturel (accès aux médias et censure, limites à la liberté des personnes, etc.)
  • Soins médicaux et santé (fournitures et services médicaux, maladies infectieuses, égouts, collecte des ordures, pollution de l’air, etc.)
  • Écoles et éducation (normes scolaires, accessibilité aux écoles internationales, etc.)
  • Services publics et transports (électricité, aqueducs, transports en commun, encombrement des voies de circulation, etc.)
  • Divertissements (restaurants, théâtres, cinémas, sports et loisirs, etc.)
  • Biens de consommation (disponibilité des aliments et des articles de consommation courante, véhicules automobiles, etc.)
  • Logement (logements, appareils ménagers, meubles, services d’entretien)
  • Milieu naturel (climat, antécédents de catastrophes naturelles)

Les points accordés à chaque facteur sont pondérés en fonction de leur importance pour les expatriés et permettent de comparer objectivement les villes entre elles. Cette évaluation par facteurs produit un indice de la qualité de vie qui permet la comparaison des différences relatives entre les villes, en les appariant deux par deux. Pour une utilisation efficace des indices, Mercer a élaboré un tableau dont les sociétés peuvent se servir pour établir un rapport entre l’indice obtenu et le montant de l’allocation de qualité de vie. Ce tableau permet la recommandation d’un pourcentage rattaché à l’indice.

Enquête de 2014 de Mercer sur la qualité de la vie – Les cinq villes en tête et au bas du classement, par région


Les cinq villes en tête et au bas du classement – Amérique du Nord

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global – 2014

Ville

Pays

1

5

VANCOUVER

CANADA

2

14

OTTAWA

CANADA

3

15

TORONTO

CANADA

4

23

MONTREAL

CANADA

5

27

SAN FRANCISCO

UNITED STATES

 

 

 

 

1 (le plus bas de la région)

122

MEXICO CITY

MEXICO

2

70

DETROIT

UNITED STATES

3

67

ST. LOUIS

UNITED STATES

4

66

HOUSTON

UNITED STATES

5

65

MIAMI

UNITED STATES

 

 

 

 

Les cinq villes en tête et au bas du classement – Amérique centrale et Amérique du Sud

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global –2014

Ville

Pays

1

69

POINTE-À-PITRE

GUADELOUPE

2

72

SAN JUAN

PUERTO RICO

3

77

MONTEVIDEO

URUGUAY

4

81

BUENOS AIRES

ARGENTINA

5

93

SANTIAGO

CHILE

 

 

 

 

1 (le plus bas de la région)

221

PORT-AU-PRINCE

HAITI

2

181

TEGUCIGALPA

HONDURAS

3

176

CARACAS

VENEZUELA

4

175

SAN SALVADOR

EL SALVADOR

5

170

MANAGUA

NICARAGUA

 

 

 

 

Les cinq villes en tête et au bas du classement – Europe

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global –2014

Ville

Pays

1

1

VIENNA

AUSTRIA

2

2

ZURICH

SWITZERLAND

3

4

MUNICH

GERMANY

4

6

DÜSSELDORF

GERMANY

5

7

FRANKFURT

GERMANY

 

 

 

 

1 (le plus bas de la région)

191

TBILISI

GEORGIA

2

189

MINSK

BELARUS

3

180

YEREVAN

ARMENIA

4

179

TIRANA

ALBANIA

5

168

ST. PETERSBURG

RUSSIA

 

 

 

 

Les cinq villes en tête et au bas du classement – Asie (Australie et Nouvelle-Zélande exclues)

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global –2014

Ville

Pays

1

25

SINGAPORE

SINGAPORE

2

43

TOKYO

JAPAN

3

47

KOBE

JAPAN

4

49

YOKOHAMA

JAPAN

5

57

OSAKA

JAPAN

 

 

 

 

1 (le plus bas de la région)

209

DUSHANBE

TAJIKISTAN

2

208

DHAKA

BANGLADESH

3

206

ASHKHABAD

TURKMENISTAN

4

204

BISHKEK

KYRGYZSTAN

5

202

TASHKENT

UZBEKISTAN

Les trois villes en tête de classement – Australasie

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global –2014

Ville

Pays

1

3

AUCKLAND

NEW ZEALAND

2

10

SYDNEY

AUSTRALIA

3

12

WELLINGTON

NEW ZEALAND

 

 

 

 

Les cinq villes en tête et au bas du classement – Moyen-Orient et Afrique

Rang au sein de la région – 2014

Rang au sein du classement global –2014

Ville

Pays

1

73

DUBAI

UNITED ARAB EMIRATES

2

78

ABU DHABI

UNITED ARAB EMIRATES

3

82

PORT LOUIS

MAURITIUS

4

85

DURBAN

SOUTH AFRICA

5

90

CAPE TOWN

SOUTH AFRICA

 

 

 

 

1 (le plus bas de la région)

223

BAGHDAD

IRAQ

2

222

BANGUI

CENTRAL AFRICAN REPUBLIC

3

220

N’DJAMENA

CHAD

4

219

SANA’A

YEMEN ARAB REPUBLIC

5

218

BRAZZAVILLE

CONGO

Les renseignements et données que contiennent les rapports sur la qualité de vie (les « rapports ») sont fournis à titre informatif seulement et sont destinés à être utilisés par les multinationales, les organismes gouvernementaux et les municipalités. Ils ne sont pas conçus ou destinés à des fins de placements à l’étranger ni de tourisme. Mercer ne pourra en aucun cas être tenue responsable de toute décision ou mesure prise en fonction des résultats obtenus par l’utilisation des rapports ou par l’utilisation des renseignements et/ou des données contenus dans les rapports ou fournis par ces derniers. Même si les rapports ont été préparés selon des sources, des renseignements et des systèmes jugés fiables et exacts, ils sont fournis en l’état, et Mercer se dégage de toute responsabilité relativement à la validité, à l’exactitude (ou autre qualité) des ressources et données utilisées pour la compilation des rapports. Mercer et ses sociétés affiliées ne font aucune déclaration et ne donnent aucune garantie quant aux rapports et nient toute garantie expresse, tacite ou légale de quelque ordre que ce soit, y compris, sans s’y limiter, toute garantie implicite ou déclaration quant à la qualité, à l’exactitude, à l’à-propos, à l’exhaustivité, à la qualité marchande et à l’adaptation à un usage particulier.

À PROPOS DE MERCER
Mercer est un chef de file mondial en matière de consultation dans les domaines suivants : talents, santé, retraite et investissements. Mercer aide ses clients dans le monde entier à améliorer la santé, la prospérité et le rendement de leur actif le plus précieux : leurs gens. La Société compte 20 000 employés répartis dans plus de 40 pays. Elle est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies (symbole MMC à la Bourse de New York), un regroupement mondial de sociétés de services professionnels qui offre des conseils et des solutions dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain. Forte d’un effectif mondial de quelque 52 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de plus de 10 milliards de dollars, Marsh & McLennan Companies, Inc. est également la société mère de Marsh, un chef de file mondial en courtage d’assurance et gestion de risque, de Guy Carpenter, un chef de file mondial spécialisé en services intermédiaires en matière de risque et de réassurance, et d’Oliver Wyman, un chef de file mondial spécialisé en consultation en gestion. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca. Suivez Mercer sur Twitter @MercerInsights

 

COORDONNÉES